Bien choisir son transport terrestre à l’étranger

Vous pensez voyager à l’étranger cet été ? Veillez à bien choisir votre mode de déplacement terrestre, afin de vous assurer confort et sécurité. 

Si l’été appelle à la détente, il est toutefois important de penser à votre sécurité lors de vos voyages à l’étranger. Par conséquent, nous vous invitons à vous tourner vers des moyens de transport terrestres facilement accessibles et fiables. Voici quelques conseils pour vous aider à vous y retrouver.

  1. Le train

Moyen de transport terrestre le plus sûr, le train est un choix très raisonnable. Toutefois, cette option n’est pas envisageable aux quatre coins du monde. Bien que le train ne soit pas le moyen de déplacement le plus répandu en Amérique latine, il existe des lignes touristiques qui proposent des prestations de qualité. Ainsi est-ce le cas du luxueux train-croisière équatorien, du Tren Patagonico argentin ou du Denali Star d’Alaska. En revanche, évitez d’emprunter le ferrocaril bolivien. En Afrique, choisissez le superbe Shongololo Express, qui vous conduit au Zimbabwe depuis la Namibie. 

Si vous pensez voyager en Asie, le train est une institution ! Du célèbre Transsibérien au Shinkansen nippon, en passant par les multiples lignes ouzbèkes, vous concilierez confort, sécurité et dépaysement. En Asie centrale, veillez à réserver votre billet en choisissant la première classe.

  1. L’autocar 

Après le train, le transport terrestre le moins dangereux est l’autocar. Par ailleurs, lorsque vous voyagez en Amérique latine ou dans certaines régions très montagneuses, c’est souvent le seul moyen de transport en commun disponible. 

En Amérique du Sud, de nombreuses compagnies proposent des prestations haut de gamme, à des tarifs tout à fait abordables. Prenons l’exemple de Cruz del Sur au Pérou, de Tur Bus au Chili ou encore de Primera Plus au Mexique. Cependant, évitez de voyager de nuit et dans certaines régions andines, où les routes tortueuses peuvent s’avérer dangereuses. 

Il est possible de réserver en ligne. Quelle que soit la compagnie choisie, vos bagages seront en soute. Toutefois, les vols sont de plus en plus rares.

  1. La voiture
  • Le taxi

Pour vous déplacer en ville, les taxis assurent confort et sécurité, à condition de se tourner vers un véhicule officiel, situé dans une station régulière, où vous réservez votre taxi via un guichet ou une borne, prévus à cet effet. 

  • Les transports partagés

Si vous désirez combiner les avantages d’un déplacement terrestre en petit nombre avec les tarifs des transports en commun, tournez-vous vers les transports partagés. De nombreux pays proposent un système de navettes ou de taxis collectifs, situés aux endroits stratégiques (gares, aéroports, sites touristiques). C’est le cas des colectivos en Amérique latine ou des marchroutkas en Asie centrale. Négociez votre prix avant de monter dans le véhicule. Ce dernier part lorsqu’il est plein.

Des systèmes d’autopartage se développent partout à travers le monde (New York, Londres, Barcelone, Sydney). Dans ce cas, vous combinez location d’un transport public et utilisation privée. 

  • Les transports privés

Vous devez vous déplacer sur de longues distances et préférez voyager seul ? Dans ce cas, optez pour la location de voiture. Les agences les plus sûres se situent dans les aéroports ou dans les centres-villes. 

Si vous n’aimez pas conduire à l’étranger, passez par les services d’un taxi ou d’un VTC. Ils acceptent parfois les déplacements sur de longues distances. En ce qui concerne les VTC, ceux-ci se distinguent des taxis par l’obligation d’une réservation en amont. Cela vous permet de choisir votre chauffeur en fonction de critères de sécurité divers (expérience, licence, etc.).

Il est toutefois à noter que la voiture est le transport terrestre le plus dangereux. C’est d’autant plus vrai à l’étranger, que ce soit en Europe (Italie ou Grèce), en Amérique du Sud, en Nouvelle-Zélande, partout en Asie et en Afrique. En effet, le code de la route y est rarement respecté et les infrastructures routières laissent parfois à désirer. Renseignez-vous en amont et restez vigilant, une fois sur la route.

Quel que soit le type de transport terrestre emprunté, pensez à vous déplacer sans trop d’effets personnels et à éviter les quartiers peu sûrs. Par ailleurs, n’oubliez pas de vérifier le plafond de votre assurance voyage, afin de l’adapter aux risques encourus, en fonction de votre destination. 

Bonnes vacances !